Archive | Uncategorized RSS feed for this section

la pertinence des casseroles

2 Juin

Dans mes recherches, je suis tombé sur l’entrevue d’Harry Belafonte qui m’avait marqué par les nuances et la sagesse de ses propos. J’ai voulu traduire le plus fidèlement possible la partie de l’entrevue qui m’a tant fait réfléchir. Elle a eu lieu au printemps 2011…

http://www.democracynow.org/2011/5/16/sing_your_song_harry_belafonte_on

C’est, en 2011, le 50e anniversaire de la campagne stratégique appelé « Freedom Rides » du mouvement des droits civiques des Afro-Américains aux États-Unis. Un film sur la vie d’un activiste et chanteur célèbre Harry Belafonte fait sa sortie également en 2011. À la lumière de ces faits, Monsieur Belafonte est demandé, dans une entrevue accordée à la journaliste Amy Goodman de « Democracy Now », ce qu’il pense de la présidence d’Obama. Sa réponse est gravée dans ma mémoire pour la vie! Quelle éloquence! Il vient a raconter une anecdote qui exprime un point de vue très important. Elle cache des aspects fondamentaux de la politique et de ces barrières. On doit lire entre les lignes!

En résumé, il relate une histoire à Hyde Park à Londres où, assit pour le dîner en compagnie d’Eleanor Roosevelt, elle raconte l’occasion de la première rencontre de son mari avec Philip Randolph, un important représentant du mouvement des droits des travailleurs et aussi des Afro-Américains. Selon Belafonte, Madame Roosevelt admire Randolph et l’invite à rencontrer le président et à lui exposer ses points de vues. Le président Roosevelt écoute attentivement les opinions de son invité. À la fin de l’exposé, le président dit « M. Randolph, j’entends tout ce que vous avez à dire, vous critiquez le fait que je n’utilise pas le pouvoir de ma plate-forme suffisamment au service des travailleurs de cette nation, particulièrement le peuple nègre; et je ne peux pas renier ce fait. Pour tout vous dire, je crois que c’est le cas. Et dans ce contexte, je vous demande de m’accorder une faveur. Et c’est la suivante. Si tout cela est tel qu’il est, j’aimerais vous demander de sortir et de me faire faire ce que c’est que vous pensez que je dois faire! Sortez et faites-moi-le faire! C’est exactement ce qu’est arrivé à Kennedy. Nous, le peuple américain, obligea « l’Histoire » de cette époque, à venir dans un autre endroit; par notre passion et par notre engagement au changement »; il réfère aux gains importants réalisés.

Il enchaîne et dit; que, ce qui est triste aujourd’hui, c’est qu’il n’y a pas de force, qu’il n’y a pas l’énergie de voix populaire, ni de rébellions populaires, ni de bouleversements populaires, qu’il n’y a pas de champions pour la pensée radicale à la table de débat. Comme conséquence, Barack Obama n’a rien à écouter sauf ses détracteurs et ceux qui ont aidé pour tracer le chemin à son confort personnel avec du pouvoir, le pouvoir cloisonné, le pouvoir fourvoyé, le pouvoir pas pleinement embrayé, et c’est notre tâche de ne plus avoir d’attentes vis-à-vis de lui; sauf si nous le forçant de s’asseoir à la table et qu’il nous résiste encore. Et s’il fait ça, alors nous savons quoi d’autre nous devons faire. C’est de faire du changement complètement. Je crois qu’il agit ainsi, parce qu’il ne voit pas de menaces de preuves des préoccupations des infortunés…

Médias usurpés, démocratie factice 3 de 3

12 Déc

http://www.youtube.com/watch?v=LADF787tDts&feature=related

Médias usurpés, démocratie factice!

Lorsque la vérité devient silence, le silence devient mensonge.

Lorsque les chiens de garde que doivent incarner les journalistes de l’information de nos soi-disant démocraties se comportent comme des perroquets de propagandes de ce qu’on doit d’ores et déjà appeler nos ploutocraties.

Cette vidéo représente la genèse d’un nouveau média de l’information au quotidien en devenir à Québec et autour du monde. Conférence présentée àla Placede l’Université du Québec du parc Saint-Roch à Québec le 22 novembre 2011, jour du 48e anniversaire de l’assassinat de JFK et de la mort d’Aldous Huxley. La police de Québec a démantelé le campement d’Occupons Québec à l’aube. Cette conférence organisée par le mouvement Occupons Québec a eu lieu quelques heures plus tard.

Médias usurpés, démocratie factice 2 de 3

12 Déc
La vérité est Dieu

Monument plaidoyer pour la démocratie.

http://www.youtube.com/watch?v=KGm7XaLcwIs

Médias usurpés, démocratie factice!

Lorsque la vérité devient silence, le silence devient mensonge.

Lorsque les chiens de garde que doivent incarner les journalistes de l’information de nos soi-disant démocraties se comportent comme des perroquets de propagandes de ce qu’on doit d’ores et déjà appeler nos ploutocraties.

Cette vidéo représente la genèse d’un nouveau média de l’information au quotidien en devenir à Québec et autour du monde. Conférence présentée àla Placede l’Université du Québec du parc Saint-Roch à Québec le 22 novembre 2011, jour du 48e anniversaire de l’assassinat de JFK et de la mort d’Aldous Huxley. La police de Québec a démantelé le campement d’Occupons Québec à l’aube. Cette conférence organisée par le mouvement Occupons Québec a eu lieu quelques heures plus tard.